RADIO IQRA

La voix du Coran par excellence

Connexion

Ecouter le saint coran

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player

Statistiques

Visiteurs
217
Articles
11
Liens internet
3
Compteur d'affichages des articles
67925

Nos archives

Le Président Nigerien au Burkina

«Je  suis venu opportunément consulter mon aîné par le rapport au projet d’unification monétaire de  la 

lCEDEAO, qui engage l’avenir de l’intégration au sein de notre zone»; c’est ce que le président nigérien, Mahamadou Issoufou, a confié à la presse en réponse à la seule question de la soirée, à sa descente d’avion hier à l’Aéroport international de Ouagadougou autour de 18 heures. Un déjeuner privé lui sera offert avant son retour au pays en principe  le jeudi 6 février 2014.

«Je suis heureux  d’être au Burkina Faso. Je suis venu saluer  mon aîné, le président Blaise Compaoré, et le consulter sur le projet important relatif à l’intégration monétaire .Vous vous rappelez sans doute qu’au mois d’octobre 2013, les chefs d’Etat de la CEDEAO nous ont confié, le président du Bénin  et moi, ce dossier. En 1987  on a  adopté le programme de coopération monétaire pour la mise en place d’une monnaie unique pour les 15 Etats de la CEDEAO. Nous avons dans notre espace huit(8) monnaies   qui ne sont pas convertibles,  et cela est un frein au développement des échanges économiques. L’objectif, c’est de  lever cette contrainte pour donner un coup de fouet au développement des transactions financières entre nos pays .En 1999 le bilan a été fait, et les chefs d’Etat ont décidé d’une approche en deux étapes qui vise la réduction des monnaies de huit(8) à deux(2)  qui vont en deuxième étape fusionner pour la monnaie  unique en 2020. Au sommet de Dakar, on a confié l’accélération du processus d’unification au président Ghanéen et à moi-même .Je  suis donc venu opportunément consulter mon aîné par rapport au projet d’unification monétaire de  la CEDEAO, qui engage l’avenir de l’intégration au sein de notre zone»

C’est ce que le premier Nigérien s’est contenté de dire, lui qui ne s’est pas montré disposé à répondre à une question autre question au grand étonnement des journalistes, pris de court par un « je vous remercie ».

C'est sûr que durant son séjour leur litige territoriale au sujet duquel la Cour internationale de justice a rendu son jugement, et la situation politique  tendue dans les deux pays feront, sans doute, l’objet des échanges entre les deux chefs d’Etat.

Abdou karim Sawadogo

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Galerie photo

  • canstock2795727.jpg
  • canstock8510784.jpg
  • canstock12999100.jpg
  • coran.jpg
  • coranbaqara01.jpg
  • hajj - Copie.png
  • Hydrangeas.jpg
  • Kadsamba01.jpg
  • Kadsamba03.jpg
  • Photo1.png
  • Photo2.jpg

Qui est en ligne

Nous avons 6 invités et aucun membre en ligne

Vidéo du jour

Video

recitaion enfants

Recherche


Copyright ©2014. Toutes reproductions interdites.