RADIO IQRA

La voix du Coran par excellence

Connexion

Ecouter le saint coran

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player

Statistiques

Visiteurs
217
Articles
11
Liens internet
3
Compteur d'affichages des articles
67918

Nos archives

Accueil

Les épreuves en Islam - Page 4

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

s’y préparer afin de ne pas être pris au dépourvu. Elles existent pour nous éprouver.  

  Dieu dit :  

walanablouwannakoum hatta na^lama almoujahidina minkoum waalssabirina wanablouwa akhbarakoum  

  « Nous vous éprouverons pour connaître ceux d’entre vous qui luttent, ceux qui sont constants »  

  (Sourat 47 Muhammad - verset 31)  

  Le fils de Abbas que Dieu soit satisfait de lui a dit : « La première chose que Dieu a écrite sur la Table bien gardée (table où sont inscrit les arrêts de Dieu), ce sont ces mots : « En vérité, Je vous le dis, Je suis le Dieu véritable ; il n’y a pas d’autre Dieu que Moi. Mohammed  est Mon serviteur et Mon envoyé ; quiconque se soumet à Mes arrêts, se résigne au malheur dont Je le frappe et se montre reconnaissant de Mes bienfaits, celui-là Je l’inscris au nombre des hommes à la foi sincère, et Je le ferai ressusciter avec cette catégorie de justes ; mais celui qui, au contraire, ne se soumet point à Mes arrêts, qui ne se résigne point aux afflictions dont Je le frappe et ne se montre point reconnaissant de Mes bienfaits, que celui-là prenne un autre Dieu que Moi ».  

 

 

b) La maladie efface les péchés.  

  Le prophète  a dit : « Tout mal qui atteint le musulman, s’agit-il d’une lassitude, d’une maladie ou d’une angoisse, même d’une piqûre d’épine, lui vaut de la part de Dieu une rémission de ses péchés. » (Bukhari & Muslim) ; « Tout croyant, touché par quelque maladie, verra Dieu s’en servir pour lui pardonner ses péchés. » (Tabarani & El Hakim)  

  c) Les oeuvres du malade continuent.  

  Le prophète  a dit : « Quand un serviteur tombe malade ou part en voyage, Dieu lui inscrit l’équivalent de ce qu’il faisait (comme œuvres bonnes) à résidence en étant sain ». (Bukhari et Abou Daoud)  

    2. Quelle attitude adopter face à la maladie ?  

  a) La patience  

  Sachant que la maladie efface les péchés et qu’elle constitue une épreuve, une attitude s’impose ; la Patience. Elle est une vertu indispensable à la vie et à la foi du musulman. Il doit habituer son âme à supporter l’adversité sans lassitude, attendre les résultats même s’ils ne sont pas immédiats et faire face aux difficultés quels que soient leur gravité et leur poids avec un cœur qui n’a point de doute. Rester confiant et garder l’espoir. 

Le prophète  a dit : « Celui qui loue Dieu pour avoir été comblé, celui qui supporte patiemment l’épreuve, celui qui se repend après une injustice, celui qui pardonne après avoir été lésé, ceux-là auront la sûreté et seront bien guidés ». (Tabarani)  

Le prophète  disait : « Celui qui s’efforce à supporter patiemment (le malheur) Dieu le dotera de patience. Nul ne reçoit plus ample bonheur que la patience » (Bukhari & Muslim)  

  waista^inou bialssabri waalssalati wa-innaha lakabiratoun illa ^ala alkhachi^ina  

  « Cherchez secours dans la patience et dans la prière ». (Sourat 2 Al Baqarah - verset 45)  

  b) Le malade se soigne  

  Le Prophète  a dit : « Dieu a fait les maladies. Il a accordé à chaque maladie un remède, ne vous soignez pas par ce qui est illicite » (Abou Daoud). 

  Le malade doit chercher à se soigner par tous les moyens permis par la morale islamique, tout en se remettant à Dieu pour l’issue heureuse de sa maladie car la guérison reste une volonté divine.  

   wa-idha maridtou fahouwa yachfini  

 « Et quand je suis malade c’est Lui qui me guérit ».s26v80

c) La plainte du malade  

  Il est permis de se plaindre au médecin et à l’ami mais il faut louer Dieu avant de se plaindre. 

Le prophète  a dit : « Quand un serviteur tombe malade, Dieu lui envoie deux anges et les charge de voir ce que dira ce malade à ceux qui viennent lui rendre visite. S’il loue Dieu, ils rapportent ceci à Dieu qui en est informé. Dieu ensuite dit : Si mon serviteur meurt je me chargerai de l’introduire au paradis. S’il s’en remet, Je lui substituerai une chair meilleure et un sang meilleur que le sien et lui pardonnerai ses péchés ». (Malik & Ibn Abi-Dunya)

Galerie photo

  • canstock2795727.jpg
  • canstock8510784.jpg
  • canstock12999100.jpg
  • coran.jpg
  • coranbaqara01.jpg
  • hajj - Copie.png
  • Hydrangeas.jpg
  • Kadsamba01.jpg
  • Kadsamba03.jpg
  • Photo1.png
  • Photo2.jpg

Qui est en ligne

Nous avons 7 invités et aucun membre en ligne

Vidéo du jour

Video

recitaion enfants

Recherche


Copyright ©2014. Toutes reproductions interdites.